description

De fines bandes de tissu très léger, accrochées aux grilles d’aération du métro, s’agitent dans le souffle des ventilateurs.
Bien qu’indispensable pour la vie souterraine dans le métro, la ventilation est vécue en surface comme une nuisance. Ce souffle chaud, vicié, inexploité peut cependant être le prétexte et la condition d’une vision inattendue. En ondulant dans le bruit continu d’un froissement, cette installation offre l’image d’une nature d’un autre genre, une nature urbaine, spontanée et éphémère. Hypnotisés et rassurés comme près d’un feu, les passants rêvent et s’imaginent des algues, des rizières, des herbes. Herbes folles détourne ces grilles d’aération en ralentissant le rythme du trottoir et des passants surpris au coin de la rue. Le repérage systématique des 200 bouches d’aération permet d’imaginer un évènement surprise et spontané à l’échelle de toute la ville.

images

données

  • Nom : Herbes folles
  • Commanditaire : RATP - Mairie de Paris
  • Lieu : Paris
  • Date : 2001
  • Mission : Complète
  • Budget : 60 000 €
  • Architectes : Encore Heureux